le-temps-logo

Deux Romands sacrés meilleurs entrepreneurs de l’année

Le groupe genevois Amaris et la société lausannoise MindMaze font partie des quatre gagnants du prix EY 2016

Le temps où les patrons suisses alémaniques dominaient les Romands au concours «Entrepreneur Of The Year» semble révolu. Organisé par EY (anciennement Ernst & Young), cette 19e édition a rétabli l’équilibre. Pour la première fois, deux des quatre lauréats sont romands. Vendredi soir, Olivier Brouhrant a remporté le premier prix dans la catégorie commerce et services pour sa société genevoise de conseil, Amaris. Le fondateur de MindMaze SA, Tej Tadi, a décroché le titre de l’entrepreneur «émergent» de l’année, grâce à sa technologie de réhabilitation neurologique. Sa société est basée à Lausanne, Zurich et San Francisco.

Les nouveautés ne s’arrêtent pas là puisque pour la première fois en 19 ans, la remise des prix a eu lieu à Lausanne, à l’Hôtel Royal Savoy. «Ce choix permet aussi d’expliquer pourquoi il y a eu plus de participants romands au concours cette année», commente Frédéric Tissot, directeur EY et responsable Suisse romande du concours. Au total, sur les 49 candidats au départ, quinze ont été retenus. Parmi ces finalistes, cinq sociétés romandes étaient en lice, dont la société lausannoise de recrutement Interiman. Un chiffre plus élevé que d’ordinaire, selon Frédéric Tissot.

Read article